DE FR EN

Sens

Par nous, pour vous

Nos clients et nos partenaires constituent l’essentiel de notre système, de notre travail quotidien. Voici un aperçu des structures, des temps forts et des objectifs de SENS eRecycling. Jetons un œil sur l’année qui vient de s’écouler – par nous, pour vous!

Avant-propos du président

Andreas Röthlisberger, Président de la Fondation SENS

Prêts pour le futur

Je ressens une certaine fierté à pouvoir me retourner sur un quart de siècle d’existence de SENS. La garantie «naturellement durable» de SENS existe depuis 25 ans déjà. Ce que cela signifie en chiffres est surprenant et presque écrasant. On pourrait construire sept ponts du Golden Gate et 100 Airbus A380 avec les principales fractions de fer/acier et d’aluminium issues du recyclage de matières premières des 25 dernières années! Mais élément décisif, et majeur pour l’avenir: plus de 90% de nos prestations environnementales concernent l’extraction systématique des polluants réalisée dans le système SENS par nos partenaires de recyclage et grâce à un contrôle efficace de notre commission technique (CT). Admirez vous-même notre bilan écologique!

Mais ces résultats réjouissants ne sont pas une invitation à nous croiser les bras et à nous reposer sur nos lauriers. Nos efforts constants pour améliorer le système de reprise et le déséquilibre entre les recettes et des coûts d’élimination en hausse nous ont amenés à développer le projet SENS 2.0. L’objectif de cette mise à jour du système est de créer (encore plus) de transparence, d’optimiser les coûts et de préparer le système de reprise à l’avenir. Nous travaillons intensivement avec nos partenaires de la collecte, de la logistique et du recyclage pour mettre SENS 2.0 en œuvre début 2017.

Au niveau politique, nous avons eu quelques surprises en 2015 avec l’une ou l’autre discussion acharnée ou décision inattendue. Après des années de travail intensif, la révision de l’ordonnance sur la restitution, la reprise et l’élimination des appareils électriques et électroniques (OREA) et le soutien planifié à l’intégration au financement de tous les acteurs du marché ont été ajournés de manière inattendue. Pour SENS, cela se traduit par le fait que le déséquilibre entre les recettes et des coûts d’élimination en hausse perdure et que nous travaillons intensivement pendant l’année en cours pour contrer ce phénomène.

 «Avancer ensemble» est une thématique majeure dans notre rapport d’activité, mais aussi une promesse qui guide notre action – nous nous engageons de toutes nos forces.

Andreas Röthlisberger

Andreas Röthlisberger

Président de la Fondation SENS

Avant-propos de la directrice

Heidi Luck, Directrice de la Fondation SENS

Températures chaudes et discussions enfiévrées

Vous souvenez-vous? Nous avons eu chaud pendant l’été 2015! Il a également laissé des traces chez SENS – voici ma brève rétrospective de l’année 2015, teintée de météorologie.

Nous avons enregistré des températures record pendant l’été chaud de 2015, mais aussi des chiffres record. En matière d’appareils de réfrigération et de climatisation par exemple, les températures élevées ont entraîné une augmentation significative du nombre d’appareils neufs déclarés. La hausse des ventes se répercute en conséquence sur la quantité totale recyclée dans le système SENS.

Notre collaboration avec les recycleurs a été marquée en 2015 par des discussions enflammées. Le recul rapide des prix des matières premières n’a pas été sans effet sur notre branche, et nous sommes tous invités à élaborer de nouvelles approches de solutions pour le système de reprise SENS existant – comme le projet SENS 2.0.

Pour s’adapter à l’élévation des températures, notre rapport d’activité a fait peau neuve – il est léger, interactif, et zéro papier. Nous souhaitons vous informer de nos exercices à travers cinq thématiques récurrentes: SENS – par nous, pour vous; AVENIR – avancer ensemble; ENVIRONNEMENT – naturellement durable; INNOVATION – tendances et technique; EXERCICE 2015 – des chiffres, des chiffres, encore des chiffres.

Vous le constaterez par vous-même: l’année 2015 a été marquée par des hauts, mais aussi par quelques bas.

En résumé, je peux cependant conclure que grâce à une bonne équipe et aux partenaires qui nous soutiennent, nous avons atteint de nombreux objectifs et en avons planifié plus encore. Constatez-le par vous-même! Je vous souhaite une bonne lecture.

Heidi Luck

Heidi Luck

Directrice de la Fondation SENS

La Fondation SENS a 25 ans

Un regard en arrière, et en avant

25 années de SENS – cet anniversaire (presque) rond nous donne l’occasion de nous arrêter un instant, de jeter un œil en arrière avec satisfaction et de définir des visions et des plans ambitieux pour les prochaines années.

Le 17 septembre 2015, nous avons eu l’occasion de fêter les 25 ans d’existence de SENS dans la Salle des glaces du centre de congrès Trafo Baden avec nombre d’entre vous. Comment se présentait le paysage politique en Suisse pendant ces premières années? Où en sommes-nous aujourd’hui?

Grâce à leurs lignes directrices pour la gestion des déchets («éviter, réduire, exploiter, incinérer, entreposer»), les Suisses ont fait figure de pionniers dès 1986. 1990 a vu ensuite les premiers pas du recyclage spécialisé des appareils électriques et électroniques. SENS a développé un an plus tard le concept de recyclage spécialisé des appareils de réfrigération en collaboration avec l’Association Suisse des Fabricants et Fournisseurs d’Appareils électrodomestiques (FEA). D’autres jalons ont été posés en 2003: sur la base du système SENS Online et avec l’introduction de la taxe anticipée de recyclage (TAR), le système global d’élimination des déchets a été lancé avec 65 membres de la FEA ainsi que les grands distributeurs Carrefour, Conforama, Coop, Fust, Interdiscount, Jumbo et Migros. C’est le secteur économique privé qui est à l’origine du principe de la responsabilité des fabricants, selon lequel les fabricants, les importateurs et les commerçants sont entièrement responsables des produits qu’ils lancent sur le marché pendant toute leur durée de vie. Grâce à sa force de conviction et à la qualité de ses arguments, SENS a joué un rôle décisif dans l’acceptation de ce principe. Ludwig Hasler, philosophe et publicitaire, nous a tous transportés avec son passionnant voyage dans le temps au fil de l’histoire de SENS.

Les aspects sociaux et culinaires ne doivent bien entendu pas être oubliés non plus pour un anniversaire. On a apprécié le repas, applaudi et beaucoup ri. Stefan Heuss nous a amusés avec ses inventions pleines d’imagination sur le thème de la réutilisation de matériaux usagés – de l’up-cycling de haut niveau!

Nous souhaitons bien entendu profiter de cette occasion pour vous remercier d’avoir pris le temps de fêter cet événement spécial en notre compagnie. Nous attaquons les 25 prochaines années avec motivation et ambition. Notre vision est claire en la matière: nous conduisons la Suisse avec vous vers un futur durable en matière de recyclage des appareils électriques et électroniques. Mais vous en apprendrez plus dans notre stratégie – bonne lecture!

Clients et partenaires

Nouvelle mission pour les vieux briscards

Le mot «réorganisation» ne donne pas lieu qu’à des associations positives. Un conseiller faisant partie des éminences grises qui se glisse sinistrement dans les couloirs et supprime des postes de manière radicale – une image qu’on croirait sortie d’un film. Une scène que nous ne connaissons heureusement pas chez SENS. Nous avons formé une équipe et nous nous sommes réorganisés afin de nous orienter de manière optimale sur les avantages pour le client. À l’issue de notre réorganisation, ce sont les vieux briscards de SENS qui s’engagent pour vous au sein de notre nouveau département Clients et partenaires.

Conjointement à la révision de la stratégie 2020, l’attribution des responsabilités chez SENS est en cours. Les départements Customer Care & Operations évoluent pour devenir Clients et partenaires. Comme la désignation le laisse supposer, cette équipe se focalisera sur les avantages pour le client. Susan Morrone, Nadia Epp et Peter Schürch sont des collaborateurs de longue date de SENS qui recherchent au quotidien des solutions innovantes et flexibles pour nos clients. À l’occasion d’un entretien, ils nous expliquent ce qui est important pour eux dans leur nouvelle fonction.

La collaboration constructive du Conseil de fondation, de la commission TAR et du secrétariat est en permanence intensifiée et optimisée, ce qui permet de garantir la qualité des systèmes de reprise et de recyclage.

> Membres fondateurs, Conseil de fondation, Commission TAR

La volonté de nos partenaires d’assumer leur responsabilité écologique constitue la base de notre engagement au quotidien. Ensemble, nous contribuons à boucler la boucle du recyclage.

Coup de projecteur sur nos clients et partenaires, PDF

Interview

Pour vous, qu’est-ce qui est important dans votre travail?

Susan: «Chez SENS, je suis invitée à réfléchir, à participer à l’organisation et à configurer mon domaine de responsabilité de la meilleure manière possible pour nos partenaires. Comme je suis quotidiennement en contact avec nos interlocuteurs, j’apprends beaucoup de choses, je peux prendre au sérieux les problèmes qui sont abordés et les intégrer directement à nos procédures et processus.»

Peter: «Ce qui est important pour moi, c’est d’obtenir des résultats aussi élevés que possible en ce qui concerne la collecte des appareils électriques usagés, avec les consommateurs et nos partenaires, afin qu’ils puissent être valorisés de manière respectueuse de l’environnement et adaptée grâce à une logistique optimale.»

Nadia: «Le dialogue avec nos clients et nos partenaires! L’orientation sur nos clients et nos partenaires est au centre de tout. C’est notre philosophie, que nous vivons au quotidien. Nous avons longuement discuté de la désignation du nouveau département et avons au final trouvé une désignation toute simple mais percutante. C’est important pour moi de pouvoir prendre les problèmes et les souhaits à bras le corps dans le cadre de la collaboration et de contribuer à trouver une solution.»

En quoi ce dialogue avec les clients est-il nécessaire?

Susan: «Nous sommes conscients que notre système est complexe. Dans les commerces soumis à l’obligation de reprendre les appareils usagés et pour lesquels nous assurons les reprises, on nous interroge souvent sur le type de collecte, la capacité de stockage ou la prime. Nous nous réjouissons de ces questions qui nous permettent de contribuer à la solution. Nous communiquons d’égal à égal avec nos interlocuteurs et ce dialogue nous aide à adapter encore mieux notre offre au client.»

Nadia, tu es également responsable de l’acquisition. Pourquoi faut-il acquérir de nouveaux partenaires?

Nadia: «Il existe malheureusement encore beaucoup de fabricants et d’importateurs qui n’ont pas ou pas encore rejoint notre système et ne prélèvent pas de TAR sur leurs appareils. Nous estimons que nous perdons ainsi chaque année entre 1 et 2 millions de francs de recettes TAR. Simultanément, les dépenses liées au recyclage sont en constante augmentation, notamment du fait que des appareils non financés arrivent dans notre canal de reprise. Adhérer à notre système n’est pas synonyme de coûts pour nos partenaires, mais de multiples avantages – c’est ce dont j’essaie de les convaincre.»

Pourquoi un fabricant ou un importateur doit-il rejoindre SENS?

Peter: «Les prestations optimales du système de reprise SENS permettent de protéger l’environnement et de préserver les ressources. Des processus de traitement standardisés pour les flux d’informations, de matériaux et financiers répondant à des exigences de qualité élevée y contribuent.»

Susan: «Nous pouvons proposer à nos partenaires une grande flexibilité et des solutions taillées sur mesure, comme des retraits gratuits, une collaboration avec un recycleur des environs, etc., ainsi qu’une image positive grâce à la participation à notre système: nos partenaires sont mentionnés sur notre site Internet et nous attirons volontiers l’attention des acheteurs et des clients sur eux.»

Pour conclure: le département Clients et partenaires en trois mots?

Tous: «Serviabilité, solutions, compétence.»

Susan Morrone, Nadia Epp et Peter Schürch sont responsables du suivi des fabricants et des importateurs pour le commerce, des centres de collecte, des recycleurs et des ateliers de découpage et se tiennent volontiers à votre disposition si vous avez des questions. N’hésitez pas à appeler ces trois mousquetaires dans leur nouvelle fonction!

Stratégie 2020

Quatre piliers posés sur des bases solides

Quels sont nos objectifs dans les quatre prochaines années avec SENS? Sur quoi nous appuyons-nous? Et quels sont les grands principes qui nous guident? Lors d’un atelier stratégique, nous avons réexaminé nos bases et notre stratégie, et en avons tiré quatre piliers pour notre avenir.

Notre vision

Nous menons la Suisse vers un avenir durable en matière de recyclage d’appareils électriques et électroniques.

Les quatre piliers de notre stratégie

Engagement en faveur de la durabilité

SENS s’engage en faveur de la durabilité et intègre des réflexions d’ordre économique, écologique et social à son action au quotidien. Nous œuvrons pour la préservation des ressources naturelles et une utilisation efficace de l’énergie, nous veillons à l’efficacité des processus et exploitons les synergies lorsqu’il y en a. SENS est un employeur équitable et vise des relations durables et empreintes de confiance avec ses clients.

Orientation de l’organisation sur les avantages pour le client

SENS est un système réunissant fabricants et commerçants qui est géré en tant que tel. Nous trouvons des solutions innovantes et flexibles afin de satisfaire nos clients. Les processus sont standardisés, mais nous élaborons des variantes taillées sur mesure pour nos clients. Les ressources humaines et économiques sont employées de manière à pouvoir répondre aux besoins des clients. Nous avons une croissance modérée et durable. Les nouveaux produits et prestations sont développés en tenant compte des clients existants et nouveaux. Nous nous définissons comme une plaque tournante et un centre de service pour toutes les catégories d’appareils électriques et électroniques soumis à l’OREA. Nous nous engageons pour les catégories mixtes afin de réduire la charge de déclaration et de facturation pour nos partenaires contractuels.

Focalisation sur un système rentable et transparent

SENS vise un résultat équilibré du fonds afin d’atteindre cet objectif, ce qui signifie optimiser constamment les processus d’une part, et réduire les coûts d’autre part. Par ailleurs, nous travaillons sur des stratégies destinées à combler les lacunes en matière de recettes.

Nous soutenons le recyclage en Suisse. Parallèlement, nous exigeons et favorisons la transparence en ce qui concerne les flux d’informations, de matériaux et financiers. SENS gère les prestataires de service tout au long de la chaîne d’élimination des déchets et s’avère un partenaire de négociation fiable et prévisible. Avec des systèmes partenaires (Fondation Suisse pour le recyclage des sources lumineuses et luminaires [SLRS], Swico, Inobat), nous recherchons des possibilités de collaborer afin d’exploiter les synergies.

Traitement systématique des tendances

SENS se positionne comme une plate-forme d’information destinée aux partenaires contractuels, aux centres de collecte, aux recycleurs et aux consommateurs. Nous évaluons les tendances actuelles (tendances technologiques dans les domaines du mode de vie numérique, des objets connectés, de la robotique, de l’impression 3D, des nanotechnologies, etc.), en tirons les conséquences pour le recyclage, acquérons les connaissances correspondantes et nous consacrons à ces thèmes. Nous retransmettons toutes ces informations par le biais de différents canaux et sommes ainsi perçus comme un interlocuteur important en matière de recyclage des déchets électriques. En nous appuyant sur nos connaissances, les faiseurs de tendances que nous sommes développons de nouvelles prestations et de nouveaux produits et nous positionnons ainsi auprès de nos clients. Nous entretenons des échanges réguliers avec les systèmes de reprise étrangers et suivons activement les tendances en matière d’élimination des déchets, en particulier en Europe.